?

Log in

[deadzone] Oh une deadzone peinte

Ce week end, j'ai une grosse envie de rajouter des tiroirs supplémentaires pour ranger des figurines dans le bureau. L'idée est de ranger un peu ce qui attend d'être peint. Mais l'espace disponible n'étant pas extensible, j'ai réorganisé un peu ce qui existe. Et la solution la plus simple est de vider les tiroirs existants...

Hier soir devant la télé, j'ai sorti quelques pots et des pinceaux. Après quelques retouches ce soir, j'ai cinq batiments peints.


Ambiance martienne


Les asterians et les maraudeurs ont profités du terrain pour se faire prendre en photos. Les décors peints en octobre 2016 complétent les photos. Moins de 3 ans pour commencer la peinture des décors du kickstarter ... C'est pas rapide. Mais aide énormement à ne pas craquer.

Combien de marius pour l'ensemble ? 5 marius, 10 marius ? Je ne sais pas trop.
Dans la série des doomtroopers pour Warzone, voici l'agent Nick Mickaels du Cartel et une Covert Operations Specialist de Capitol.

Un nouvel essai de tartan après les ariadnais sur Nick Mickaels... je ne suis pas convaincu. Dans le stock de figurines, je trouverai bien un support pour d'autres essais.


Maintenant que le groupe est peint, il faut qu'il aille se frotter à quelque chose ...

[Warzone] un second razide

Deux ans et demi après le premier razide, voici le second...
J'aime le résultat mais à cette vitesse là, il me faudra une vie pour les 55 autres figurines...


Et vu que je souhaite tester le jeu avec des figurines peintes. je vais prévoir le fouet pour avancer plus vite.
Couverture du livre
A 28 ans, Karen Guillorel décide de rallier Jérusalem depuis Paris, via Istanbul, seule et à pied. Son aventure risquée se transforme en voyage intérieur bouleversant. Les interrogations qui naissent, vastes et intimes à la foi, jaillissent au fur et à mesure du chemin, modifiant profondément sa perception de la vie. Partie à la rencontre de l'autre, c'est elle qu'elle découvre. Un récit inattendu, écrit avec une grande vérité, sur la solitude et la découverte de la féminité.

Un récit de voyage proposé par un collégue de la médiathèque.

Un livre passionnant avec plusieurs parties. La première partie presque euphorique en europe de l'ouest, le début de la marche, le début de sept mois, une seconde en europe de l'est dans un périmétre moins connu, plus de découverte, une troisième après Istanbul en vélo. Des moments solitaires, des moments accompagnés, des rencontres, belles, d'autres un peu moins et une ... Cette dernière m'a fait basculer de "Un sacré chalenge pas facile mais riche en rencontres" à "P....n monde de m...e". D'habitude mes lectures sont des fictions. Ici c'est un récit de voyage, la réalité sous forme écrite... A partir de là, le voyage est plus sombre. La fin est moins "funky" si on peut écrire que le début est funky.

L'approche est multiple : la marche ou le vélo journalier, la description des rêves nocturnes, les arrivées tardives et recherches de lieux où dormir, quelques jours avec Yann, son compagnon, avec des amis, le voyage avec Isabelle, catholique réalisant le voyage également. Celle-ci apporte une vision catholique pratiquante dans les pays musulmans. Egalement Isabelle a une approche très "naîve" face à l'approche défensive de Karen après son "expérience". Par exemple avec un foulard blanc, simple cadeau ayant une signification non compréhensible pour un français et particulière "Je suis vierge et cherche à me marier ".

Et puis au milieu d'un paragraphe, il y a une réference à un couple qui lui ont remonté le moral et aidé suite à la rencontre qui aurait pu mal se passer. Je connais également un couple avec les mêmes prénoms. Bah c'est une coïncidence. Et puis dans les remerciements, j'apprend que le monde est tout petit. C'est rigolo avec ce livre. Plus de 5 400 km parcourue en 7 mois dans un monde où un vol en avion met un peu plus de 4h30 pour aller de Paris à Jérusalem. Le monde est petit et le projet est grand, un peu fou à mes yeux. La réussite est d'autant plus grande. Le monde est grand, et là, il se réduit...

L'avantage d'une bibliothèque est la découverte de livres qu'autrement je n'aurais jamais lu. Et là, c'est une excellente découverte.

Tags:

Dimanche a eu lieu la cinquiéme partie entre Diabolus et Morglub. Après avoir vu l'avenir dans le puit, chercher des indices dans la tour du silence, dans une bibliothèque et dans d'anciennes cellules de moines, nous avons été fouillé des ruines un peu plus loin...

Nous avons commencé par gérer l'entre deux parties de nos bandes :

  • achat de nouvelles recrus pour nos bandes : un barbare pour Diabolus et un chien de guerre et un arbalétrier pour Morglub.


  • Apprentissage de sort : Invocation de zombie et les os de la terre pour Diabolus.


  • Amélioration de caractéristiques : invocation démoniaque amélioré pour Diabolus. Tir +1, concoction de potion, enchantement d'arme et marteau élémentaire amélioré pour Morglub.


Les deux bandes

Les bandes se retrouvent face à face dans une zone désertique. Une piste concernant une lampe, Aladin (?) et un génie...

En lire plus...Réduire )

Profil

farnor
bob_bob

Ce mois

mars 2017
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Projet figurines

- Second starter naval du Kingdom of Britannia (Dystopian War) 0/47
- Starter Matriarcat + quatre figurines (Eden) 0/30
- Bande chaotiques (Song of blade and heroes) 0/42

--- seconde vague ---

- Renfort Cygnar (Warmachine)
- Chevalier gris (W40k)
- Figurines Aurlock (Alkemy)

Syndicate

RSS Atom
Actionné par LiveJournal.com
Designed by chasethestars