?

Log in

Couverture du livre
Alors que Edeard a appris à maîtriser ses aptitudes psychologiques, des millions de pèlerins s'embarquent pour un long voyage qui doit les conduire dans le Vide, situé au coeur de la galaxie. Leur arrivée sonnera le glas de cette dernière. Ceux qui souhaitent empêcher le Pèlerinage du Rêve Vivant n'ont plus beaucoup de temps devant eux...

Le dernier tome de la trilogie du vide. Autant le début de la trilogie a été difficile à commencer, nouveaux personnages, lieux, histoires,.... autant ici cela a été rapide. Comme souvent, tous les protagonistes se retrouvent à la fin : Araminta, Llanthe le Livreur, la Chatte, Corrie-Lynn, Aaron, Troblum, Paula Myo, Justine et Gore Burnelli et Inigo. On découvre les sylfens ainsi qu'un nouveau extraterestre, un Anomine.
On continue également la suite des rêves d'Edeard. Edeard découvre un nouveau pouvoir, le plus puissant. Il peut remonter dans le temps. Cela permet de regler des problémes. Mais le prix est énorme.

La trilogie se termine en apothéose avant un chapitre de fin où les personnages profitent.

Tags:

[Lecture] pendant ce temps là

Début juillet, les filles et moi sommes parti quinze jours en vacances à Thonon les bains. Entre deux séances de baignade, j'ai eu le temps de lire quelques livres. Ils font partis d'une entrée unique.

Couverture du livre
La découverte d'un clochard noyé dans le Scorff, entre Lanester et Lorient, quoi de plus banal ? La disparition d'un directeur de société, ça arrive tous les jours ! Des loubards qui volent une voiture, cambriolent une maison... Routine que tout cela pour l'inspecteur Amédéo.

La vie s'écoule, simple et tranquille au commissariat de Lorient. Ou plutôt s'écoulerait, si une jeune femme, inspecteur stagiaire, ne s'avisait de vouloir contre toute logique, relier ces faits pour en tirer des conclusions pour le moins surprenantes. Mary Lester parviendra-t-elle, dans cet univers d'hommes, à mener son enquête jusqu'au bout ? Vous le saurez en marchant sur ses traces.
Couverture du livre
Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal : Nikki va pouvoir se lâcher...
Couverture du livre
Le sénéchal Brant, du chapitre des Black Templars, regagne sa base après avoir mené ses Space Marines dans une série de campagnes victorieuses. Tout espoir de répit disparaît hélas lorsqu'il retrouve sa planète, car Solemnus est sauvagement attaquée par des orks ivres de carnage. Après une lutte désespérée, les troupes de Brant sont victorieuses mais le prix à payer a été terrible et l'honneur du chapitre est souillé de sang. Leur quête de vengeance mènera les Black Templars jusqu'aux rivages de feu d'Armageddon, un monde ravagé par la pollution et la guerre ! Découvrez le premier roman sur le légendaire chapitre des Black Templars et percez les mystères de l'univers de Warhammer 40,000!
Couverture du livre
Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous le règne du jeune Louis XVI, se trouve plongé au cœur de terribles événements à la fois politiques et personnels. De retour d'une mission en Autriche où il fait d'étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, il retrouve un Paris en colère où la guerre des farines fait rage. Avec le soutien du roi et l'aide de ses fidèles amis, il enquête sur la mort suspecte d'un boulanger qui l'amène bientôt à soupçonner un complot et des liens entre ces événements et ceux survenus à Vienne. Les mystères s'accumulent et Nicolas devra faire vite pour résoudre cette affaire qui met en péril l'équilibre déjà précaire du pays ainsi que son propre fils. Avec cette nouvelle enquête, couronnée par le prix de l'Académie de Bretagne, Jean-François Parot nous entraîne dans l'Europe des Lumières avec son inimitable talent pour le suspense et la reconstitution historique.

Quatre livres lus pendant les vacances.

Les bruines de Lanester, la première enquête de Mary Lester. Des éléments sans aucun lien entre eux, une inspecteur stagiaire sous employé ... Une lecture entrainante qui n'a pas tenu la journée. Un bon signe. Il y a d'autre tomes qui viendront...

Le journal d'une grosse nouille. Un livre trainant sur une table, quelques heures, et hop. Quelques dessins, le journal d'une collégienne/lycéenne américaine arrivant dans une nouvelle école. Les différents groupes sont présents : les filles à la mode... Rigolo mais il y a du très bon en face, du très très bon : Nicolas Le Floch.

La croisade d'Armageddon. Une nouvelle facette du monde Warhammer 40k. Le livre est le dossier transmis par le sénéchal Brant à un général de la Garde Impériale. Ce dernier s'insurge, s'étonne de l'absence d'aide des Black Templars pendant l'invasion ork de la planéte Armageddon. Le dossier explique les actions des  Black Templars. Et là, on voit bien la vision des Black Templars. La vengeance anime les space marines.

Le sang des farines. Les aventures de Nicolas Le Floch sont toujours une lecture agréable. J'adore les joutes verbales s'y trouvant. Il y a également la période, le mélange entre le monde de la cour, celui du peuple et celui de la pégre.
Dans ce tome, le commissaire Le Floch va aller en Autriche pour le compte du Roi. De retour à Paris, le peuple se soulève autour du prix du pain. Mais n'est-il pas manipulé ? Une enquête passionnante, le fils de Nicolas Le Floch. Une nouvelle lecture à venir, celui du roman narrant des événements autour de la découverte du fils Le Floch.

[wip] Peinture en cours

Sous couche argentré, quelques touches de violet et de la lasure, une équipe de Sphyr pour Dreadball bien avancée.
En même temps, the enforcer a subit les même affres.


Les photos au téléphone portable

Bien lancé par le résultat de la sous-couche argent et de la lasure, j'ai eu une énorme envie de monter les chevalier gris en grappe depuis 2012.
Mon idée première était deux unités de six chevaliers gris en razorback.


Au final, les vingt chevaliers sont en quatre unités de cinq. Deux unités strike composent les troupes obligatoires, une avec des hallebardes et l'autre avec des épées à deux mains. Une unité d'attaque rapide de cinq interceptor avec de l'équipement un peu varié et cinq purgators complétent la base. Deux unités de terminators et un dreadnought vont apporter du peps. Trois figurines complémentaires seront des héros ou autres.


En passant les rebelles pour Deadzone et l'unité de cinq chevaucheurs d'araignées gobelins ont été plongés dans la lasure. J'étais parti...

Quelques retouches, du vernis mat et les figurines seront terminées.

[King of war 2] Carnage

Le 25 juin dernier, j'était à Juman'Jeux, un magasin lyonnais avec 5 autres joueurs pour une partie de King of war.
Un chacun pour soi avec un objectif central en 1000 points par joueur.

J'ai sélectionné pour cette partie la même base que d'habitude : deux hordes de guerriers, une horde de tireurs (des arbalétriers ici) et un régiment de gobelin rouge.
Un capitaine, un porte étendard et un biggit gobelin rouge compléte l'armée.


A gauche des ogres, les nains abyssaux de Jean-Michel, à droite les hommes d'Olivier. Face à eux les Abyssaux de Sylvain, Les Basiléens de Farmace Rhaiden et La Harde de David.

Quelques photos dans un repertoire photo du facebook de la boutique.

Mes deux voisins étant les plus proches, mes troupes se sont positionné en triangle, une face face à chacun d'eux.
A chaque tour, l'initiative est tirée au hasard.

Un mois après, je ne peut qu'indiquer que quelques points :

  • Un bip de tir des arbalétriers sur les sang-Mêlés abyssaux les éliminent lors du premier tour avant qu'ils n'aient bougés. Un second jet de nerve ne changera rien.

  • La forêt a bien orienté la horde vers les abyssaux et les nains abyssaux. Elle m'a protégée.

  • Les humains, ... c'est pénible. Surtout quand cela attaque de face et de flanc. Mais ...

  • ... les ogres sont des brutes. Résistants, costaud, ... "Les ogres sont les spaces marines de King of war" un joueur.

Au final, vu les scores très serrés entre les trois premiers, c'est une égalité entre les basiléens, les humains (ou les abyssaux ?) et les ogres.

Bon j'y retourne samedi pour un tournoi de King of war en 1750 points et vendredi tester Deadzone 2 avec Les astérians ou les maraudeurs.

[Christophe Léon] Trois de plus

Couverture du livre
George et Phil habitent à Paris. Ce sont des plasticiens reconnus. Ils sont mariés et papas de Gabrielle. Leur vie est douce. Jusqu'à ce jour où tout bascule : ghetto, losange rose, interdictions, laissez-passer...

Christophe Léon imagine un futur dans lequel règne l'intolérance, la violence et la peur. Un futur qui nous ramène vers un passé pas si lointain...
Couverture du livre
Z.U.S, pour Zone Urbaine Sensible. Ou bien banlieue «difficile», voire «défavorisée»... Les expressions ne manquent pas pour qualifier, de loin, ces «quartiers» auxquels on ne s'intéresse que le temps d'un fait divers. Comme cette cité dans laquelle vivent Coraz, Marie, Latifah, Julien, ou Stella qui poste sur Youtube un cri de détresse autant que de fierté : «Je suis quelqu'un !» Quelqu'un. Quelques-uns. Autant d'individus qui se croisent dans ce recueil de nouvelles, portraits drôles et/ou tragiques qui donnent corps et âme à la cité, sans jugement, sans angélisme, sans détour.
Couverture du livre
En 1956, dans la baie de Minamata, au Japon, une malédiction semble s'abattre sur une population de pêcheurs. Les enfants du village tombent malades, des chats, des dauphins, des poissons meurent...

L'arrivée de Yukiko, la petite sœur de Yukio, le jeune narrateur, née avec de graves malformations, attire l'attention des villageois sur la famille qui devient le symbole du mal qui rôde. Des experts interviennent et déterminent l'origine de tous les maux : c'est une compagnie qui déverse du Mercure dans la baie. Au-delà du récit, l'auteur met en exergue le poids des traditions, les effets pervers de la rumeur, la pauvreté qui précède et succède un catastrophe industrielle, les populations oubliées des autorités...

En Inde, à Bhopal, l'usine Union Carbide explose et décime la population en 1984. Gaz naît dans la nuit du drame, et 14 ans après, complètement démuni, il s'installe dans l'épave du bâtiment industriel. Adolescent, enfant des rues, il rencontre Rasheeda, sa "sœur jumelle", qui erre elle aussi dans la ville. Ils font équipe, se rendant à la gare et mettant au point des scénarios pour voler aux plus riches. Jusqu'au jour où, poursuivis par la police, ils tentent de fuir, sautant dans le train en marche, mais Rasheeda chute...

Trois livres plus épais écris par Christophe Léon.

Embardée aborde une période future. On passe d'une situation "normale" à la mise en place de ghetto pour homosexuel normallement. C'est effrayant. Gabrielle nous fait sentir le passage de la première situation à la seconde. C'est terrifiant. Simple et horrible.

De mieux en mieux aborde une banlieue à travers plusieurs personnages différents. Un chapitre, un personnage. Chaque fois une facette différente d'un ensemble qui prend vie au fur et à mesure de la lecture.

Bleu toxic aborde deux catastrophes réelles.

Christophe Léon a une façon d'écrire simple et "prenante". J'ai été captivé à chaque fois. Impossible de relacher le livre avant d'avoir finit une histoire.

Tags: