?

Log in

Avec Nicolas, nous avons testé le nouveau jeu de Games Workshop. Mes ogres Mantic ont combattu les hommes bêtes Games Workshop.

Côté règles, c'est rapide, quatre pages. Chaque unité a droit à une fiche, une warscroll. Games Workshop continue sa politique de diversification. Personne l'a imaginé, mais demain ils fourniront des méthodes de langue anglaise (le nom des unités, des types de troupes sont indiqué en anglais).
Blague à part, la structure ressemble au règle de Warmachine/Horde. Règle globale simple et règle spécifique pour chaque unité.

Première interrogation : Il n'y a pas de structure d'armée. On utilise les warscrolls pour monter l'armée. Sur celles-ci, plus il y a de figurines enrôlées plus on peut avoir des bonus.

Combien de figurines pour la partie ? Nous étions parti sur l'idée d'un héro, d'un sorcier, de deux unités et d'un monstre. Au final, la méthode du nombre de points de vie a été utilisé. La somme des points de vie de nos troupes équival à 51 pv.
Une autre méthode vue après, c'est monter une armée en comptant les warscrolls. On compte un warscroll par tranche de 10 figurines.

Les armées :

  • Ogres

    • un tyran "brise-géant"

    • un boucher (sorcier ogre)

    • une unité de trois ogres avec un porte étendard

    • une unité de trois crache-plomb

    • un géant (totem sanglant nain de Chronopia)


  • Hommes bêtes

    • un seigneur des bêtes

    • un grand chaman

    • une unité de dix gors

    • une unité de dix ungors

    • une unité de dix bestigors

    • un ghorgon


En suivant les règles de placement de décors, nous avons généré une terrain de quatre zones de 60 cm par 60 cm. Une zone vide, deux zones comprenant un décor et le dernier pour deux décors.

Mon armée est moins populeuse. J'ai le droit à un objectif principal supplémentaire. Le premier est de table raser mon adversaire. Je choisi d'éliminer un de ses héros, magicien, prêtre ou monstre. Nicolas m'indique ma "cible" le chaman".

Le premier tour a été très calme. Les deux armées se sont rapprochées. Certaines troupes ont courues. (Course = mouvement + 1d6 pouces).
Le seul élément notable est l'invocation par le grand shaman d'un second ghorgon. Sur le coup, cela ne semble pas important.

Au second tour, sur quatre unités ogre pouvant charger les bestigors, seul deux arrivent à faire le score de charge. (score de charge = 2d6 pouces supérieur à la distance entre les deux troupes). Cette troupe me faisait peur.  Mais entre l'attaque de la gueule et le géant, les bestigors ont été détruit d'un coup. (la gueule est un sort. Avec 2d6, il faut faire 7 ou plus. Une unité à 18 pouces se prend alors 1d3 blessures mortelles - par de jet pour toucher ou blesser. Sur un 4+ la gueule continue de manger - 1d3 blessures mortelles. Tant qu'elle a faim, elle mange...).

Au troisième tour, les gors chargent mon tyran. Les crache-plomb étant à trois pouces du combat se déplacent et utilise leur pétoirs pour participer. Résultat, les gors partent aussi.

La partie semble pliée à ce moment là. Mes troupes sont intacts, il ne reste que le seigneur des bêtes, le chaman et les deux ghorgon sur la table, dont un entammé.

Le tyran et les crache-plomb sur mon flanc droit vont se prendre le seigneur des bêtes et le ghorgon intact. A gauche mon boucher et le géant vont combattre le ghorgon entammé.
Un ghorgon cela fait mal mais deux... Pour chaque blessure à 5+, il a droit à une attaque supplémentaire.
Après ce tour, il ne reste que le géant face au reste. Bataille perdu.

Ma conclusion temporaire sur le jeu
les + :

  • les règles de bases sont simples. C'est rapide à lire et à jouer.

  • La partie a été rapide, deux heures avec moults papotages.

  • Il suffit d'ouvrir des boites, vitrines et autres pour sortir des figurines.


les - :

  • Les règles de bases sont courtes. Certaines questions se posent sans réponse officiel actuellement : comment monter une armée (tiré d'habitude de jeux), peut-on tirer depuis un corps à corps ou dans un corps à corps, est-ce que les invocations sont limités ?

  • Si on débute, les prix actuels sont dissuasifs.

Nous avons prévu une seconde partie de test vendredi.

Tags:






Couverture du livre "Le bruit des pas de son poursuivant n'avait pas cessé. A tout instant, il pouvait sentir une main glacée l'agripper par l'épaule et le pousser sous l'eau. Il se noierait là, dans le noir complet. On ne retrouverait jamais son corps".

Dans la brume d'un rude hiver russe, Sherlock doit faire appel à son indéniable sens de la logique pour libérer son frère d'une terrible accusation. Mais on le surveille, sa vie ne tient qu'à un fil...

La continuité des aventures du jeune Sherlock. Toujours en continuité, le début de ce roman suit la fin du précedent. Avec une nouvelle histoire.
Dans celle-ci, Mycroft est accusé de meurtre. Et un de ses agents a disparu en russie. La situation est tendue.
Afin de protéger Sherlock, de ne pas le laisser seul, les deux frères partent à Moscou à la recherche de l'espion disparu.

Dans la prochaine aventure, Sherlock sera "Aux portes de l'enfer".





[Bilan mensuel] Juin, c'est loin

Lecture
Les premières aventures de Sherlock Holmes, tome 2 et 3 : Les assassins du nouveau monde et L'espion de la place rouge

Figurines peintes
Pour ce mois, rien.
Soit 0 marius.

Parties
Sept parties de jeux de plateaux.
Une partie d'Epic Armaggedon

Achat
Rien.

Peinture des stocks
0 marius achetés - 0 marius peint = -0marius (Soit +239 sur l'année)

Tags:






Ce mois, moults parties de jeux de plateaux on été jouées. Plutôt que de faire un post par jeux, en voici un bien copieux.
Les liens sur les titres des jeux pointent vers le site tric trac.


Assassinorum : Execution Force

Avec Nicolas, nous avons essayé le dernier jeu de plateau de Games Workshop. Quatre assassins ont pour mission de stopper une cérémonie Eldar. Eldar, car nous avons joué peint.
Que dire. Les assassins sont très beaux. Chacun a plusieurs règles le différenciant. Le plateau est épais. Le jeu occupe bien un peu moins de deux heures.
Après est-ce qu'il vaut son prix ? Si on réutiler les figurines à Warhammer 40k, pourquoi pas. Sinon vraiment pas.



1775

Trop de taxe pour les américains, résultat une révolution commenceant sur la côté est. D'un côté, Anglais, loyalistes Anglais et Hessois, de l'autre, réguliers Américains, Patriotes et Français. Pascal, Christophe contre Fred et moi.
Excellent jeu. On a bien commencé, Fred et moi. Mais la fin de la partie a vu l'histoire se remettre en place. Aidé par quasiment tous les indiens, les réguliers et les patriotes ont gagnés.



Eclipse

Jeu de conquête et de civlisations. A la tête d'une civilisation, on produit des vaisseaux, les déplace, effectue des recherches ou améliore les vaisseaux suite aux recherches. Chaque civilisation a avantage et inconvénient. Alliance au rendez-vous.


Mice and mystics

Joué avec Pascal et nos deux grandes miss. J'ai beaucoup aimé. On vit une histoire avec des héros transformé en souris. Les adversaires sont des rats, des scolopentres, des araignées, ... un chat, une corneille. Les pères sont fans. Les filles plus dissipés. Plateaux en cartons épais, figurines peintes par Pascal, du beau matériel.
Sur le dernier plateau on a perdu avec la mort d'une seconde souris.


Qui l'a vu ?

Un jeu qu'on ressort avec les filles avec bonheur à chaque fois. Une bague à disparu, le voleur va ouvrir la porte du chateau au sorcier à 18h00. Il faut faire vite. Les animaux sont les témoins des faits. Il faut les intérroger. Il faut récupérer les éléments un par un, un renseignement contre un peu de nouriture...



Les colons de Catane

Alice et moi avont pris chacun deux couleurs de colons. Très rapidement, les échanges ont commencé entre les deux même couleurs d'un même joueur. Une joueuse a même "escroqué" son père. Une carte monopole a été jouée. Cela a fait plaisir aux deux joueurs (l'un content d'avoir eu l'autre, le second fier).


Joomba
Petit jeu rapide avec Laura. On singe, on fait les animaux, on rigole...
A plus, c'est encore plus fun.





 En début de mois, j'ai rencontré les spaces marines de Sebastien pour une partie d'Epic Armaggedon. Partie de tournoi, 3000 points, cinq conditions de victoires, liste F-ERC.

Face à Sebastien, très bon joueur, je suis parti sur une liste space marine un peu différente de mes listes habituelles.
La voici de souvenir :

  • 450 pts Deux unités de moto, dont une avec commandant supprême

  • 700 pts Deux unités de terminators

  • 350 pts Une unité de Land raiders

  • 550 pts Deux unités tactiques

  • 500 pts Deux unités devastator

  • 250 pts Une unité de predator destructor

  • 175 pts Une unité d'assaut




Le commandant supprême se trouve dans une unité de moto. C'est un choix audacieux.
Quand je part contre une adversité importante, je me met un objectif plus petit, réalisable. Ici mon idée, c'est le lancement d'un assaut coordonnée entre les deux unités de moto et l'unité d'assaut.

Continuant dans le changement, le placement est en diagonal. Au centre de la table un bunker. Quelques zones rocheuses sur le reste de la table.

La partie, en deux mots, les dés étaient avec moi. Mes sauvegardes réussies contre toute statistique.

Bon clairement j'ai pas réussi à lancer mon assaut. Mais réussire à faire transpirer Seb, cela vaut bien une victoire morale. Le résultat deux (Blietkrieg et prendre et tenir) à un (Brietkrieg). Seb m'a pris le premier objectif et un second de mon côté de la table. Mes terminators ont pris le premier objectif adverse.





Profil

farnor
bob_bob

Projet figurines

- Second starter naval du Kingdom of Britannia (Dystopian War) 0/47
- Starter Matriarcat + quatre figurines (Eden) 0/30
- Bande chaotiques (Song of blade and heroes) 0/42

--- seconde vague ---

- Renfort Cygnar (Warmachine)
- Chevalier gris (W40k)
- Figurines Aurlock (Alkemy)

Ce mois

juillet 2015
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Syndicate

RSS Atom
Actionné par LiveJournal.com
Designed by chasethestars